Femmes en résistance : le corps en action

Depuis une dizaine d’années, l’IUT de Lille 3 organise une journée d’études dans le cadre de la Journée internationale des Droits des femmes. Cette année la résistance des femmes sera abordée sous la thématique du corps. La journée intitulée « Femmes en résistance : le corps en action » questionnera la manière dont les femmes utilisent leur corps pour résister aux différentes injonctions imposées au quotidien.

La question du corps féminin est devenu non seulement un enjeu mais également un moyen de communication utilisé par les mouvements féministes depuis les années 70.

Corps sacralisé, érotisé, maltraité, malmené, violenté, fantasmé… Face aux normes esthétiques exigées par la société, aux transformations du corps (subies, choisies), au harcèlement quasi quotidien, les femmes mettent en place des stratégies pour revendiquer une féminité ou pour se défendre. C’est aussi devenu un support de revendication dans les différentes luttes auxquelles les femmes doivent faire face aujourd’hui.

La thématique du corps permet d’interroger la manière dont les femmes résistent, malgré ou grâce à lui, aux normes de notre société.

Vous pouvez consulter le programme !

De 9h à 17h, le public pourra débattre et échanger.

La journée d’étude débutera avec une conférence de Virginie Blum, enseignante à Lyon, qui s’interrogera sur le corps et les genres. Suivront différents ateliers : obésité, cancer du sein, émancipation des corps en présence de chercheurs et de professionnels de terrain.

L’après-midi, une table ronde avec plusieurs intervenants permettra d’aller plus loin et de se poser la question : “Corps en marge, corps impensés ?” : ménopause, handicap, changement de genre, autant de sujets délicats qui seront débattus.

Pendant toute la semaine, une exposition de photographies sur la thématique du sein et des Amazones,  « J’en ai un, j’en ai deux, j’en ai plus, j’en voudrais, j’en aurai, j’en veux plus » sera présente à l’IUT. Cette exposition a été créée dans le cadre des manifestations Octobre Rose par Ariane Sirota, artiste plasticienNE. Elle met en scène les Sœurs de la Perpétuelle indulgence.

La compagnie de théâtre La Belle histoire, proposera, à notre demande, une prestation artistique de théâtre d’intervention mêlant improvisation et théâtre vivant.

Pour cette édition, nous avons l’honneur de collaborer avec l’artiste photographe taïwannaise   Yung Cheng Ling, dont le travail questionne le rapport au corps. Elle a réalisé la photographie de l’affiche et nous a permis de l’utiliser pour illustrer notre problématique.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s